Inconnu présumé français
Réalisation : Philippe Rostan
Production : Film Over Production
Durée : 90’
Accéder au site de FilmOver
jacquette
A propos du film

Inconnu, présumé français est le tout premier film qui raconte l'histoire restée longtemps tabou des enfants nés pendant la guerre d'Indochine.
- Présentation du film
- Le grain de riz n° 38 p. 7à 10
Le petit Vietnam
Réalisation : Philippe Rostan
Production : Film Over Production
Durée : 60’
jacquette Noyant d'Allier, une cité minière vouée à l'abandon, a vu l'arrivée des rapatriés d'Indochine en 1955 la transformer en un village métissé mi-français mi-vietnamien connu dans la région comme le lieu d'une intégration réussie d'une communauté asiatique au cœur de la France profonde... Une preuve que 'vivre ensemble', au fin fond de l'Allier, n'est pas impossible.
Né sous Z
Réalisation: Frédérique Pollet-Rouyer.
Production: INA.
Avec la participation de France Télévisions.
jacquette Robert, arraché à sa mère vietnamienne pour être placé dans une institution en France dans les années 50, tente de retrouver sa trace dans son pays d'origine. Au milieu des années 1950, la France est chassée d'Indochine. C'est le début de la fin de son empire outre-mer. C'est aussi une défaite implacable qui entraîne le départ des Français et des réfugiés, parmi eux, 4 500 enfants métis, devenant des orphelins français. Robert est l'un d'eux. Comme ces enfants, oubliés de leurs pères, militaires français qui ne les avaient pas reconnus, il a été arraché à sa mère vietnamienne pour être confié à une institution en France. Plus de cinquante ans après, il décide de remonter le fil du temps pour comprendre, et de retourner sur ses traces jusqu'au Viêt-Nam. L'histoire de Robert n'est pas seulement celle d'un abandon familial, c'est le drame de la guerre. La guerre d'Indochine qui a déterminé son destin. Sa quête sera le fil conducteur grâce auquel le film racontera cet épisode trop peu connu de l'histoire française : la perte de l'Indochine.
Oulad l'Viêt-Nam (Les Enfants du Viêtnam)
Réalisation: Yann Barte .
Film marocain de 2005 (13 minutes) de Yann Barte, en arabe marocain (darija), viêtnamien, français. Sous-titrage en français.
Produit par nabil Ayouch (Ali'n Prod, Casablanca) et la Fondation ONA. .
Oulad
voir la vidéo
sur viméo
Le Maroc les avait presque oubliés ! En 1972, près d’une centaine de familles maroco-vietnamiennes débarquent sur la base militaire de Rabat-Salé : des Marocains, la cinquantaine, leurs femmes vietnamiennes et leurs enfants. Qui avait entendu parler de ces familles auparavant ? Qui même s’en souvient aujourd’hui ? Entre 1947 et 1954, par centaine, des Marocains avaient déserté l’armée française en Indochine pour rallier le Viêt-minh, par solidarité anti-colonialiste et par refus de servir une cause qui n’était pas la leur. « Oulad l’Viêt Nam » est une série de portraits, réalisés entre Casablanca et Sidi Yahia : des hommes et des femmes au destin extraordinaire dans leur vie très ordinaire, s’exprimant en marocain, vietnamien ou français. Ce documentaire est un hommage à ces hommes, anciens combattants, oubliés de l’histoire, de l’historiographie militaire coloniale et du Maroc. C’est aussi un témoignage des solidarités anti-colonialistes entre deux pays en lutte pour leur indépendance : le Maroc et le Vietnam, en même temps qu’un travail d’urgence sur la mémoire (il ne resterait aujourd’hui qu’un seul ancien combattant Marocain « rallié »).

Page en cours de construction

Vous aurez besoin d'adobe acrobat reader à télécharger à cette adresse: http://get.adobe.com/fr/reader/

retour en haut de page